Hello tout le monde !!!!!

Le blog se réveille de sa léthargie en ce jour de chômage technique (il pleut comme vache qui pisse).

Comme nous habitons la maison du gros cochon depuis 3 mois et que nous en sommes très heureux même si tout n'est pas fini, je me suis lancé dans la construction du fournil.

Tout d'abord il a fallu se débarrasser des piquets et autres cornières que mon Père avait entreposés sur le terrain suite à l'arrachage des vignes en 2010.

Il nous (le paternel et moi) a fallu pas moins de deux semaines et 3 voyages biens pleins chez le ferrailleur pour en venir à bout.

Le truc rigolo c'est que la végétation la plus inhospitalière avait tout envahit et que les palettes sur lesquelles les piquets étaient entreposé s'étaient totalement pourries :-D

20150219_143704_800

Une fois débarrassé des piquets et de la végétation, je suis allé chercher des pneus dans des centres autos, pour en faire des "coffrages perdus" pour les pilotis de mon fournil.

20150407_095229_800

Une fois les pneus en place, j'ai récupéré des pierres ;-) , pour remplir en plus du béton.

Une petite matinée de béton avec le Padré et les pilotis étaient remplis

Le plus long (j'exagère à peine XD ) a été de réparer l'engrenage de la bétonnière qui était sorti de son axe :-/

20150409_101401_800

Alors P'pa la tête dans le guidon ... euh dans le moteur en fait ;-)

Pendant que tout ce petit monde séchait, j'ai récupéré toutes les poutres, planches, claques d'OSB que j'avais pu éparpiller autour de la maison, pour tout rapprocher du chantier 2.0

Et c'est repartie...

P1110036_800

Voyez comme tout ceci me met en joie :D

P1110049_800

Puis un instant de méditation sur le travail accompli et à venir ^^

P1110054_800

Et puis aujourd'hui me voilà complètement stoppé car ce temps pourri, qui certes ravi mes semis, mais qui annihile tout ma belle motivation retrouvée.

Bon il semble que demain il ne pleuve pas. Mais bonjour la gadoue :'(

@+